Palais de Tokyo : Ombres

Palais de Tokyo
Ombres
2011 – 2012

Suite à la commande du président du Palais de Tokyo pour sa réouverture, le projet « Ombres » a été retenu pour l’entrée du palais de Tokyo.
Ce projet n’a pas été réalisé pour des raisons budgetaires.

Etudiants chercheurs : J.C.Karich, Martin De Bie, Martin Le Tiec, Estelle Meissonnier, Mélissa Guénet
Professeurs : Elisabeth de Senneville, Antonin Fourneau et Patrick Renaud

Le Palais de Tokyo fait découvrir à son public des oeuvres extrêmement différentes. L’univers de chaque exposition ne peut être prévue à l’avance, ce que l’on va y découvrir est toujours un mystère. Une entrée vivante et différente au cours du temps nous a paru intéressant. Pour accompagner cet état de fait, nous avons décidé de rendre l’architecture de l’entrée vivante et évolutive par le biais de différents médium.

Le cahier des charges :
+ Créer un signal vue de l’extérieur du Palais
+ Créer une interaction avec les visiteurs
+ Isolation phonique, visuelle et thermique du sas
+ Être support de communication

Comment interagir avec un espace aux dimensions aussi monumentales que celles de l’espace d’entrée du palais ?

Nous avons décidé de travailler autour de l’ombre : une projection du visiteur dans l’univers étrange du palais de Tokyo.
Avec son ombre, le visiteur pourra prendre des dimensions démesurées, se multiplier, s’estomper ou apparaître …

Les visuelles de cette proposition:

INTERACTIONS
Les interactions proposent de découvrir à la fois des messages enfouis, cachés, un changement d’ambiance lumineuse, des murmures, des vibrations …
Les interactions sont programmées selon différents scénarii : la fréquentation, la date, la période …

ISOLER SANS FERMER
L’implantation des modules écrans s’organise sur trois strates circonvolues afin de créer des ouvertures en forme de chicane.
Le passage se découvre dans un parcours à l’intérieur du dispositif.

RECTO VERSO
Au verso du dispositif, le visiteur retrouve les interactions dans un espace lui permettant de prendre le temps d’experimenter davantage.
Visible depuis la librairie, le restaurent, le hall principal, le verso sert également de support de communication (signalétiques, mécènes, messages spéciaux … )

Dossier technique de cette proposition: